Violence inouïe contre un vieillard de Granby – http://wp.me/P4rGWh-2wH

Tweets - copie

Et tout le monde s’en fout

Médias, police, politiciens et Tweeters

Accordez-moi et accordez vous 3 minutes 33 secondes pour prendre une importante décision.

Note de lecture: Revenez souvent, car je mettrai cette page à jour au fil du développement de cette histoire. Il importe aussi de la propager, car si nous tolérons ce genre de comportement, nous devrons en payer le prix.

J’ajouterai toujours à la fin de la page question de ne pas être obligé à une remise en page quotidienne.

Mise-à jour depuis le drame.

 @

@

Financement participatif

@

@

@

Québécois…

@

@

@

@

@

@

@

@

@

@

https://www.indiegogo.com/projects/non-a-la-violence/x/12989827#/

@

 Un homme de 70 ans qui écoutait calmement sa musique iPad

Si vous êtes amateur de musique à écouter sur votre tablette ou votre Cell, allez donc déguster un bon repas chez Tim Sorrento’s Pizzeria Rue Principale, Granby 450 994-4999 on vient de m’y rosser parce que je refusais d’obéir au propriétaire des lieux qui n’aime pas l’opéra. J’ai 70 ans eux dans la trentaine avancé, d’un très beau pays dont j’ignore le nom.

NON-Violence

Des gens aimables et courtois quand on obéit à leurs concepts légaux. Le plus gentil est venu à ma table pour tenter de m’intimider. Je l’ai invité à ne pas me toucher. Il n’a rien voulu entendre. Il m’a pris par l’épaule. Je me suis levé et l’ai repoussé gentiment. En toute gentillesse, nous avons dansé un peu. Puis avec l’aide d’un mauvais danseur, ils m’ont jetés par terre et le gentil propriétaire m’a rossé de coups de pieds après m’avoir eu arraché les lunettes, aux jambes, aux côtes, à l’épaule puis au visage. De drôle de pas de danse, non? Je lui avais pourtant bien demandé d’appeler la police plusieurs fois. Je me suis relevé et retourné à ma table pour le convaincre de demander les policiers.

Résultats de recherche d'images pour « coups de pieds au visage »

5 témoins ont menti aux policiers. Ces derniers m’ont conseillé de ne pas porter plainte, car le procureur pourrait bien décider de me poursuivre moi pour méfait public, car 5 personnes témoignaient contre moi. Je n’ai jamais eu de dossier criminel en 70 ans et là, lorsqu’on use de violence contre moi, je suis moi en danger. Le zouf en question prétend que je l’ai attaqué avec ma fourchette, donc attaque à main armée devant 5 témoins et il a refusé de porter plainte plusieurs fois devant les policiers. Qu’est-ce qui cloche? Moi petit Québécois si l’on m’attaque avec une arme, et que j’ai 5 personnes pour en témoigner, je porte plainte, non?

Je vous invite à aller danser chez Tim et de  répandre la bonne nouvelle que l’ambiance y est très chaleureuse pour les Québécois. Je crois qu’il est un peu stressé pour agir ainsi. Je suis un homme très humain et veux l’aider à se détendre. Allez donc lui remonter le moral. Il en a grand besoin.

Capture d’écran 2

Coudonc si les motards peuvent venir en aide aux USA à un enfant victime de Bullying, Ici au Québec pourquoi pas à un vieillard battu à coup de pieds au visage!

Capture d’écran 4

logo

J’ai vécu 70 ans en homme respectueux des lois!

Des 5 témoins l’un est étudiant au CEGEP de Granby. Il a tout vu. Dès le départ a témoigné sa partialité. En voilà un qui fait ses choix moraux d’avenir sans connaitre les conséquences.

student

L’autre client voulait fuir. Je l’ai interpelé, lui rappelant le sens des responsabilité. Il est resté et a menti comme les autres.

Lâcheté

Pourquoi tant de mépris pour les vieux ici au Québec?

Les comportements Facebook de Christine Charbonneau la ministre responsable des aînés y est pour beaucoup!

VVV

C’est comme un djihad démocratique québécois, question de faire de la place peut-être?

djihad

 10:47 10 décembre (Développements)

J’ai déjà raconté mon ma mésaventure à une quinzaine de personnes. Aux ambulanciers qui m’ont conduit du poste de police à l’hôpital, 4 personnes au Centre Hospitalier de Granby, au chauffeur de taxi 3000, à un très gentils client du Eggstyle où je suis allé déjeuner ce matin, 7 dans les bus de Granby, la merveilleuse Cathelene, la gentille Ginette, quelques clients, le directeur de l’information de la Voix de l’Est lui, m’a tout de suite transféré à la gentille Marie Desjardins responsable des faits divers, et je ne sais trop combien sur Facebook et tweeter, sans compter les visiteurs de ce Blogue.

Plusieurs m’ont tout de suite dit leurs surprises et parlés de l’inacceptable d’une telle situation. Tous se sont inquiétés par association d’idées de la venue des 25,000 réfugiés syriens, craignant que nous soyons ainsi menacés par ce type de comportement violent que nous ne connaissons pas vraiment ici au Québec.

Je les ai tous rassurés en insistant sur le fait que la très, très, très grande majorité de ces gens sont de bonnes personnes, comme nous avons tous le devoir de le faire.

J’ai même raconté ma rencontre avec un musulman du Liban qui est un homme cultivé, pratiquant et croyant, très sociable, gentil et capable de sens critique à l’égard  de tous comportements de violence, de cette religion dont beaucoup de Québécois ont peu.

J’ai aussi insisté après de ceux qui manifestaient cette crainte sur le fait qu’effectivement il y a danger qu’un petit nombre trouve moyen de s’infiltrer dans cette migration, ce qui est attesté par le vécu global de plusieurs nations démocratiques.

Et, je me permets d’en parler ici encore et de préciser que la seule réelle façon de se protéger de tous les comportements violents est de se mettre à tous nous parler, sur la rue, dans les transports en commun, en quelque lieux que ce soit, car c’est toujours la vérité qui est assassinée en premier dans quelque situation conflictuelle que ce soit et tous se sont mis d»accord avec moi et se sont mis à échanger sur le champ.

Je tiens à préciser en outre que nous ne devons pas nous fier aux médias pour être vraiment informés. Ce sera qu’en se rapprochant les uns les autres et en échangeant que nous pourrons identifier des personnes qui pourraient devenir suspect et menacer nos libertés.

Alors je vous invite à faire de même. Dites bonjour aux gens que vous rencontrez, engagez des conversations, faites vous connaitre et apprenez à connaitre tout le monde. Ça, c’est une excellente façon de garder conscience de ce qui se passe.

Je n’invite personne à la méfiance, au contraire. Il faut se parler. Nous sommes huit millions et si l’on apprend à se connaitre, nous n’aurons plus raison de craindre quelque envahissement que ce soit.

Je sais ce qu’est l’abus et la violence d’expérience. Ça m’a longtemps paralysé. Je ne crains plus. Même sous les coups hier, je n’ai pas eu peur. Mon état d’esprit face à l’abus et la violence est celui que m’a enseigné le meilleur des psychiatres que j’ai lus, soit Victor Frankle. C’est lui qui m’a appris que personne ne pourra jamais m’enlever l’attitude que je choisis d’adopter, et c’est cette attitude que même les coups de pieds au visage, l’intimidation, les menaces autant que la lâcheté des cinq témoins de l’agression d’hier n’ont jamais réussi à ébranler. Ils auraient certes pu m’enlever la vie, mais jamais mon attitude. Qu’ils aillent se faire foutre dans leurs lâchetés, moi je choisis le courage de la civilisation et de nos valeurs démocratiques.

Ici on ne règle pas les situations conflictuelles par de l’intimidation, des menaces et des coups de pieds. c’est clair et facile à comprendre.

J’ai 70 ans alors je ne puis rendre les coups. Qu’à cela ne tienne on ne me fera plus jamais vivre dans la peur des violents. Je trouverai des gens pour m’aider, c’est certain. Je n’accepterai jamais qu’on me frappe sans me défendre.

Je reviens sur le bon musulman que j’ai rencontré ce matin et qui est le genre d’homme qui enrichit notre culture. C’était le premier musulman qui acceptait de parler ouvertement des versets les plus utilisés pour créer l’islamophobie.

L’on m’avait très souvent servi l’argumentaire contextuel de ces textes. Mais jamais on n’avait pris le temps de me le décrire. Je sais que ça demande du temps et de l’énergie, mais lui a pris le temps de le faire et d’ainsi répondre de façon correcte à mes arguments.

Il est un exemple à suivre par les autres. Je ne suis pas le seul à le dire. Si les bons musulmans ne se lèvent pas debout comme lui, pour bien expliquer et non pas se contenter de nier la violence de certains versets du Coran, autant que de dénoncer ceux qui malheureusement en font une interprétation littérale, nous ne pourrons éviter cette réaction de phobie collective.

Il ne faut jamais baisser les bras face aux difficultés d’une tâche ou d’un problème. Il faut au contraire trouver des solutions. Et c’est en se parlant, en échangeant, en apprenant à se connaitre que nous accumulerons assez d’information réelle et concrète pour les trouver.

solutions-01

17:01 12 décembre 2015

Je m’explique mal comment il se fait que je n’aie encore reçu les retours d’appel que j’attendais. Je m’en fais peut-être inutilement, mais voyez-vous, actuellement j’éprouve un ancien sentiment de tristesse, celui de mon enfance où je criais à l’aide et où personne ne répondait. Ni ma mère, ni mes soeurs, ni mes tantes, ni mes oncles, ni le curé, ni l’éducatrice. Personne! J’avais beau dénoncer les abus de mon père, ils étaient tous trop lâches pour s’impliquer.

C’est encore comme ça aujourd’hui. Depuis que je me permets de dénoncer les abus de toute sorte, je ne trouve que désengagèrent de la part de tous ceux qui devraient m’aider. C’est plus que triste, car la tristesse, ça ne dure jamais, mais les conséquences d’une telle hypocrisie de tout le monde, ça dure et nous promet un avenir troublé. Je parle de l’avenir de notre société bien sûr.

C’est comme ça notre monde. Il y a 1000 lâches pour un avec une colonne vertébrale. Après tout ce que je dénonce est criminel. On aurait pu me tuer. Des coups de pieds au ventre et à la tête c’est comme une agression armée surtout lorsque l’on s’y met à deux.

Le mépris des aînés c’est aussi un crime bien défini dans le Code criminel. Mais la justice quand les lâches s’en gardent par peur de devoir y dépenser quelque énergie et surtout devoir sortir de sa petite zone de confort, ça ne peut exister.

Les institutions seules ne pourront jamais servir qu’à illusionner le peuple. Quand les médias prennent plus que quelques heures à s’inquiéter d’une telle agression contre un homme de 70 ans, il y a quelque chose qui cloche. C’est à se demander s’ils ne se disent tout simplement pas qu’à cet âge on doit mourir bientôt de toute façon. Le sentiment que j’éprouve me fait peut-être exagérer, mais c’est loin d’être illégitime que d’y penser.

Comme si ce n’était pas assez, mon compte Tweeter principal ne fonctionne plus. J’y ai accès, mais sans qu’il puisse me servir. C’est comme ça depuis que j’ai tweeté au maximum. Les règles de ce médium nous accordent une limite de 100 Tweets pas jour, ce qui en fait 2,400 ça c’est la surface, ce que l’on dit devant les caméras comme on pourrait dire, mais en dessous, par derrière, hypocritement, lorsque l’on exerce ce droit, la règle non écrite s’applique.

Nos lois sont comme ça. Notre système de justice de même. Notre droit d’expression bien affirmé dans nos chartes subit la même contorsion morale. Devant l’on dit une chose où accorde un droit, mais si l’on exerce l’on se rend vite compte que l’affirmation était de la frime.

Si demain je ne reçois aucune nouvelle, je réviserai mon alphabet pour me rappeler ce qui vient après le «A».

Petit détail intéressant autant que révélateur, mon correcteur de texte m’affiche toujours le message suivant chaque fois que j’utilise le mot «lâche»: «Le nom lâche (« personne sans énergie ni courage ») constitue une injure. Ce mot peut être offensant.» Le pire c’est que l’on y décrit la lâcheté comme un manque d’énergie avant le manque de courage. Faut le faire comme on dit. Quand on sait à quel point la peur consomme d’énergie, l’on parle de toute évidence de cercle vicieux, non? Ça va faire les vicieux de la peur. Un peu de courage vous donnera beaucoup d’énergie!

Et l’offense qui résulte de cette lâcheté, qui est-ce qui va en parler? Notre société de correctitude politique utilise justement ce concept d’offense pour justifier toutes ses hypocrisies et mensonges. Si vous saviez comme j’en ai marre des lâches hypocrites, menteurs et manipulateurs!

Malcom X

À suivre… merci!